FAQ

Que sont les e-cigarettes?

De manière générale, on peut dire que les e-cigarettes sont de petits appareils à batteries qui permettent aux utilisateurs d'arrêter de fumer des cigarettes. Certains sont dotés de réservoirs rechargeables, tandis que d'autres sont munis de « pods ». Mais quelle que soit leur apparence, elles fonctionnent toutes de la même manière.

 

Les e-cigarettes possèdent un récipient rempli d'un liquide composé généralement de nicotine, d'arômes, de propylène glycol et de glycérine végétale. Un petit appareil de chauffage à batteries transforme le liquide en une vapeur que les utilisateurs inhalent lorsqu'ils prennent une bouffée de vapeur.

 

L'utilisation d'une e-cigarette est appelée le « vapotage ». Des centaines de types différents de cigarettes électroniques sont disponibles sur le marché.

 

Avantages

La cigarette contient plus de 4000 toxines (substances nocives pour le corps) et plus de 50 d'entre elles sont des cancérigènes connus (carcinogènes).

 

Les cigarettes électroniques ne brûlent pas: il n'y a donc pas de goudron ni de fumée et la vapeur ne contient pas les 4000 toxines produites lors de la combustion d'une cigarette classique.

 

Le Dr Konstantinos Farsalinos (un expert en cardiologie) a décrit les cigarettes électroniques comme étant « beaucoup plus sûres que le tabac ».

 

Les recherches menées par ASH UK et le professeur Robert West ont montré que les tentatives de sevrage à l'aide des thérapies traditionnelles de remplacement de la nicotine (TRN) n'ont pas un taux de réussite plus élevé que le sevrage tabagique sans TRN. Ils ont constaté que les chances de réussite sont considérablement augmentées lorsqu'on utilise une cigarette électronique. Ceci est également reconnu officiellement par le programme « Quit » de Leicester et par NHS Scotland, qui soutiennent pleinement l'utilisation des e-cigs dans les programmes de sevrage tabagique.

 

Peu après le changement, vous remarquerez que vous commencez à respirer plus facilement et que le sens du goût et de l'odorat revient... Ainsi, vous apprécierez encore plus les saveurs de votre liquide!

 

Est-ce bon pour la santé?

Les cigarettes électroniques ne sont pas totalement sans danger et aucun fabricant ou détaillant ne peut prétendre qu'elles le sont. La substance la plus connue qui cause le plus de dommages lorsqu'on fume une cigarette est le goudron. Or, cette substance ne se trouve pas dans la cigarette électronique.

 

Les ingrédients des e-liquides sont tous approuvés pour l'industrie alimentaire et plusieurs études menées dans toute l'Europe soutiennent l'idée qu'ils sont beaucoup moins nocifs que le tabac.

 

Cependant, il arrive que certaines personnes remarquent un assèchement de la gorge. Pour éviter cela, il est conseillé de rester hydraté pendant le vapotage. Une petite minorité de vapoteurs réagit à l'ingrédient PG dans le e-liquide. Dans ce cas, on peut utiliser des fluides à forte concentration en GV.

 

Comment ça marche?

Toutes les cigarettes électroniques fonctionnent selon un principe similaire : il s'agit essentiellement d'une batterie qui est activée par un bouton ou par l'inhalation. Dès que la batterie est activée, le e-liquide s'évapore.

 

1. Dans certaines e-cigarettes, c'est l'inhalation qui active le vaporisateur à batteries. D'autres types utilisent un interrupteur manuel (souvent avec dispositif de protection : p.ex. nécessité d’appuyer 5 fois sur le bouton pour activer le vaporisateur).

2. La résistance du vaporisateur chauffe le e-liquide contenant la nicotine.

3. Le e-liquide s'évapore et est inhalé. La vapeur produite est en grande partie de la vapeur d'eau.

 

En règle générale, plus l'air atteint la résistance, plus il y aura de vapeur. Plus la chambre dans laquelle se trouve la résistance est petite, plus le goût est prononcé.

 

De plus, les e-liquides à forte teneur en PG donneront un goût plus prononcé et les e-liquides à forte teneur en GV produiront plus de vapeur.

 

Quels sont les types d'appareils disponibles?

Les différents types d'e-cigarette disponibles :

 

- E-cigarette jetable (« cigalike »)

- Stylos de vapotage (2e génération)

- Mini-cigarette électronique rechargeable (2e génération)

- Cigarette électronique de taille moyenne (3e génération)

- « Boxmod » régulé (3e génération)

- « Boxmod » mécanique (3e génération)

- « Squonkers » (3e génération)

- Cigarette électronique « pod vape » (4e génération)

 

La cigalike est un dispositif très simple. Leur popularité est due au fait qu'elles rappellent les cigarettes et qu'elles sont très faciles à utiliser. L'inconvénient de ces appareils par rapport aux modèles plus récents est qu'elles ne sont pas réutilisables et sont moins efficaces en termes de goût, d'autonomie de la batterie ou de production de vapeur. Ces appareils ne sont pas disponibles chez EHALE.

 

La demande pour ces appareils a énormément diminué ces dernières années parce qu'il existe maintenant plusieurs alternatives plus performantes, comme les systèmes à pods qui sont plus récents. Un système à pods est le plus semblable à une cigalike en termes de taille et d'utilisation. La plus grande différence est que les systèmes à pods sont réutilisables et souvent rechargeables.

 

Les systèmes à pods comprennent deux grands types : les systèmes ouverts et les systèmes fermés. Les systèmes ouverts, tels que Caliburn ou Vaporesso Zero, utilisent des dosettes rechargeables (pods) que vous pouvez remplir vous-même avec votre liquide préféré. Les systèmes fermés, tels que HEXA, utilisent des dosettes préremplies que vous ne pouvez pas remplir vous-même. Il s'agit donc d'une option « prête à l'emploi » qui est très populaire auprès des vapoteurs débutants.

 

Les appareils de seconde génération tels que les eGo, Twist, Evod, Protank Mini et Nautilus sont des kits de démarrage idéaux pour les débutants. Ils ont été tellement améliorés que de nombreux vapoteurs les gardent en réserve ou comme dispositif pour les déplacements, car ils sont si faciles à utiliser.

 

L'avantage de la jeune génération d'appareils (« (mech)mods » & « squonkers ») est que vous pouvez personnaliser de divers réglages : de la résistance et la puissance à la teneur en nicotine. Même s'ils sont initialement plus chers à l'achat et plus complexes à utiliser qu'un système à dosettes ou un kit de démarrage, ils s'avèrent plus rentables à long terme. En outre, ils sont totalement sûrs tant que vous les utilisez correctement.

 

Eléments et utilisation d'une e-cigarette

1. L’atomiseur 

Un atomiseur ou une résistance est l’élément qui fait évaporer votre e-liquide. Une résistance est constituée d'un fil qui sert de résistance et de coton (mèche) ou de céramique. L'élément en coton ou céramique absorbe l'e-liquide et le fil les fait évaporer en les chauffant. Il faut remplacer la résistance si le goût diminue et/ou si la production de vapeur diminue.

 

2. Le clearomiseur

Un clearomiseur ou réservoir est la partie supérieure de votre cigarette électronique et se compose de 3 éléments : le réservoir, la résistance et l'embout buccal (drip tip). Le réservoir doit être rempli d'e-liquide.

 

3. La batterie/mod

La batterie ou mod est la partie inférieure de la cigarette électronique et alimente le clearomiseur. La batterie a généralement peu d'options réglables. Un box mod, par contre, contient généralement une puce avancée, qui vous offre de nombreuses options ajustables. Ainsi, vous pouvez régler la puissance (VW) ou passer au contrôle de la température (TC). Un mod box ne contient généralement pas de batterie ; vous pouvez en acheter une séparément.

 

4. La puissance

La puissance que vous avez choisie pour votre cigarette électronique détermine la puissance avec laquelle votre e-liquide s'évapore. Plus la puissance est élevée, plus la vapeur se propage avec puissance.

 

5. Réglage de la température

Vous pouvez régler la température maximale de la résistance. Dans le cas des box mods avec contrôle de la température, la tension est régulée automatiquement. Une utilisation correcte de la fonction de contrôle de la température permet d'éviter les « dry hits » (goût de brûlé). Cependant, pour cela, vous avez besoin de résistances spéciales utilisant un autre type de fil, comme le nickel (Ni200), le titane (Ti), l'acier inoxydable (SS) ou le nickel-chrome (Ni80).

 

6. Un « drip tip »

Un « drip tip » est l'embout buccal de votre clearomiseur (réservoir).

 

7. Connection « 510 » ou « eGo »

« eGo » et « 510 » sont des types de connection. Pour une batterie, la connection eGo est la connection extérieur, tandis que la connection 510 est la connection intérieur. Il existe plusieurs batteries qui possèdent les deux types de filetage. Les atomiseurs, par contre, n'ont souvent qu'un seul des deux raccordements.

 

ASTUCE : Si votre atomiseur est équipé d'une connection 510 et que votre batterie est équipée des deux raccords, vous pouvez connecter votre atomiseur à votre batterie. Dans ce cas, vous feriez mieux d'acheter un accessoire eGo pour une finition en beauté.

 

Est-il nécessaire de remplacer certaines pièces?

De temps en temps, chacun a besoin de remplacer une pièce. Cela dépend entièrement de vous, de la fréquence à laquelle vous utilisez l'appareil et de la puissance et du liquide électronique que vous utilisez.

 

À quel moment faut-il le faire?

Vous constaterez qu'il est temps de remplacer votre résistance lorsque le goût de votre liquide devient moins intense. S'il reste de l'e-liquide dans votre clearomiseur et que vous avez un goût de brûlé, il est temps de remplacer votre résistance.

 

Batteries

Si vous avez une cigarette électronique avec batterie intégrée, il est recommandé de la charger à l'aide du câble fourni. Celui-ci est équipé d'une connexion USB. Pour prolonger la durée de vie de cette batterie, il est préférable de la charger sur un ordinateur plutôt que d'utiliser un chargeur rapide.

 

Si vous disposez d'un box mod alimenté par une ou plusieurs batteries externes, il est recommandé de le charger en externe au moyen d'un chargeur de batterie. Cette solution est meilleure à la fois pour la durée de vie et pour le logiciel de votre box mod.

 

La durée de vie d'une batterie chargée est indiquée en mAh (milliampère-heure). Toutefois, les performances peuvent varier en fonction des conditions. Plus le mAh est élevé, plus la batterie chargée dure longtemps.

 

Les batteries Li-ion libèrent de l'énergie de manière contrôlée. Lorsque vous les chargez, le chargeur inverse cette réaction et l'énergie sera stockée. En raison de la composition chimique de cette batterie, il est vital qu'un chargeur approprié soit utilisé dans des conditions sûres. Pour assurer votre sécurité, ne chargez ou déchargez jamais une batterie dans un environnement chaud ou sans surveillance.

 

 

Problèmes courants

 

1. Les « dry hits »

Les « dry hits » sont désagréables et sont causés par la résistance qui n'est pas alimentée assez vite en e-liquide. Cela peut se produire lorsqu'un réservoir vient d'être rempli ou lorsqu'on passe à un liquide ayant un pourcentage de GV plus élevé.

 

Pour éviter les dry hits, il est préférable d'amorcer la résistance en lui donnant le temps de se recharger et de prendre des bouffées sèches (aspirer sans allumer la batterie). Vous pouvez également commencer à une tension plus basse, que vous augmentez ensuite progressivement.

 

2. Une batterie surchauffée

Il peut s'agir d'une surutilisation. La batterie se réchauffe en raison de la chaleur qui passe à travers la résistance.

 

Il est conseillé de laisser à la batterie le temps de refroidir. S'il s'agit d'un problème récurrent, il est préférable de ne plus utiliser l'appareil et de le contrôler.

 

3. L’appareil ne produit pas de vapeur

La solution la plus simple est de vérifier que l'appareil est allumé. Vérifiez ensuite que la batterie est chargée.

 

Si cela ne résout pas le problème, il est préférable de ne plus utiliser l'appareil, surtout si la batterie est surchauffée. Une batterie trop chaude signifie généralement qu'il y a un court-circuit. Dans ce cas, la batterie se décharge plus rapidement que prévu.

 

Une batterie court-circuitée ne doit plus être utilisée.

 

4. Nettoyage et entretien

Nettoyez toutes les pièces à l'eau tiède, puis égouttez-les bien. Il est très important que les pièces soient complètement sèches avant de les réutiliser. Si ce n'est pas le cas, les mèches retiendront de l'eau et donneront à la vapeur un goût plus fade.

 

Pour nettoyer l'appareil vous-même, il est préférable d'utiliser un mouchoir humide ou un coton-tige. N'utilisez pas de produits de nettoyage ; de l'isopropanol/alcool isopropylique peut être utilisé.

 

5. Fuite de clearomiseur

Parfois, du liquide peut entrer dans la bouche. Ceci n'est pas nocif, mais ce n'est certainement pas l'intention. Un tel incident peut signifier que le réservoir est trop sollicité ou que la résistance a été un peu trop humidifiée.

 

Si le clearomiseur présente des fuites par les trous d'air, vous feriez mieux de démonter complètement votre clearomiseur pour vérifier si toutes les pièces sont intactes. Vérifiez si tous les joints toriques sont correctement fixés. Puis revissez toutes les pièces. 

 

Est-ce que la solution à votre problème ne figure pas dans cette liste ? Alors n'hésitez pas à contacter l'un de nos collaborateurs ou votre représentant et nous nous en occuperons.

 

E-liquides

 

1. Qu'est-ce qu'un e-liquide ?

Un e-liquide est le liquide utilisé dans une cigarette électronique. Il procure à la fois le goût et l'expérience de la vapeur. Sans l'e-liquide, il est impossible d'utiliser la cigarette électronique. Un e-liquide est toujours composé de propylène glycol, de glycérine végétale, d'un arôme et éventuellement de nicotine.

 

- C'est le propylène glycol (PG) qui procure ce que l'on appelle le « throat hit » (chatouillements dans la gorge) et qui est le porteur du goût et éventuellement de la nicotine. Cette substance est également utilisée dans l'industrie alimentaire et les cosmétiques. L'OMS classe cette substance comme non toxique et elle est sans danger lorsqu'elle est en contact avec la peau, injectée ou avalée. Cependant, nous ne recommandons pas de l'utiliser autrement que pour l'usage auquel il est destiné.

 

- La glycérine végétale (GV) permet d'obtenir la vapeur. Plus la teneur en GV est élevée, plus la vapeur produite est dense. Cette substance est également utilisée dans diverses préparations médicales et cosmétiques, notamment le dentifrice et le bain de bouche.

 

- Les arômes sont (principalement) des concentrés d'arômes naturels qui sont solubles dans l'eau. Ils sont principalement fabriqués par des entreprises du secteur alimentaire, qui les produisent pour enrichir les aliments. Les goûts peuvent varier du tabac ou des fruits aux beignets et aux sucreries. De nombreux liquides commerciaux contiennent également des édulcorants. Aujourd'hui, il existe environ 7000 arômes différents qui peuvent être utilisés ensemble ou séparément pour les liquides.

 

- La nicotine est une substance qui crée une dépendance. Les liquides sont disponibles dans toutes les concentrations, de 0 à 20 mg/ml (norme maximale autorisée en Europe). La plupart des liquides sont vendus sans nicotine. Ceux-ci peuvent ensuite être dilués avec des boosters à la nicotine. Deux types de nicotine sont utilisés dans les e-liquides : la nicotine traditionnelle et les sels de nicotine. Aujourd'hui, il existe également des produits à base de nicotine dite hybride.

 

2. La nicotine traditionnelle vs. les sels de nicotine

La nicotine traditionnelle est probablement la forme de nicotine la plus utilisée. Il s'agit de nicotine sous sa forme la plus pure et donc ayant une valeur de pH plus élevée. Les liquides « freebase » peuvent donc également présenter des rapports GV/PG différents. Les taux de nicotine les plus courants pour les liquides utilisant la nicotine traditionnelle sont de 0, 3, 6 et 12 mg/ml avec un rapport GV/PG de 70/30.

 

Le principal inconvénient de la nicotine traditionnelle et en même temps la principale différence avec les sels de nicotine réside dans la façon dont la nicotine est délivrée à des concentrations plus élevées. Plus la nicotine traditionnelle est forte, plus la bouffée (« throat hit ») sera dure (et désagréable) pour la gorge. Il n'est donc pas recommandé d'utiliser la nicotine traditionnelle à des doses supérieures à 12 mg/ml.

 

Les sels de nicotine sont l'état naturel de la nicotine dans les feuilles de tabac, présentant une valeur pH plus faible. Les avantages des sels de nicotine (« nic salts ») sont la satisfaction, les bouffées plus agréables, le goût plus riche et le prix généralement plus bas. Les sels de nicotine ont généralement un rapport GV/PG de 50/50. Les sels de nicotine sont également présents à différents niveaux de nicotine, de 0 à 20 mg/ml. En raison de la vapeur plus fine à des concentrations plus élevées, ils sont la solution idéale pour les fumeurs qui veulent arrêter de fumer en utilisant des produits de vapotage.

 

Cependant, pour certains vapoteurs, les sels de nicotine sont trop forts. Ils n'ont pas non plus la capacité de créer d'énormes nuages, ce qui fait du liquide « freebase » le premier choix pour les vapoteurs de loisir.

 

Qu'en est-il de la nicotine hybride ?

La nicotine hybride est la forme la plus récente de nicotine utilisée dans les produits de vapotage. Il n'est utilisé que dans une poignée de produits. La nicotine hybride est un mélange de nicotine traditionnelle et de sels de nicotine et a été développée par la société belge HEXA.

 

Pour chacune de leurs six saveurs, ils ont créé un mélange unique de nicotine traditionnelle et de sels de nicotine. Cela leur permet de combiner l'expérience agréable de vapotage et le goût riche des sels de nicotine, tout en offrant un throat hit de nicotine traditionnelle pour une satisfaction maximale. C'est donc le meilleur des deux mondes !

 

Non seulement cela a fait de cette e-cigarette la plus populaire des e-cigarettes en Belgique et aux Pays-Bas, mais leurs recettes créatives ont également inspiré des marques comme Riot Squad à créer leurs propres mélanges de nicotine hybrides. Tout cela, bien sûr, sous l'œil approbateur de nombreux vapoteurs qui avaient finalement trouvé un produit de vapotage qui leur permettait de dire adieu à la cigarette pour de bon.

 

Au fur et à mesure que ce groupe de (ex-)fumeurs satisfaits augmente, nous verrons probablement de plus en plus de produits hybrides à base de nicotine arriver sur le marché.

 

3. Par quelle quantité de nicotine devrais-je commencer ?

La quantité de nicotine avec laquelle un nouveau vapoteur commence, dépend de ses habitudes tabagiques. Lorsqu'une personne est habituée à fumer des cigarettes légères, il est recommandé de choisir entre 6mg et 10mg. Il est conseillé aux fumeurs qui consomment plus de 12 cigarettes par jour de commencer par 20 mg, puis de réduire ce taux.

 

4. Combien de temps dure un flacon de 10 ml ?

Cela dépend de plusieurs facteurs, tels que l'utilisation (nombre de bouffées), la puissance de la cigarette électronique et le type de résistance utilisé. Une résistance Sub Ohm consommera plus qu'une bobine à plus haute résistance.

 

5. Peut-on utiliser tous les e-liquides pour toutes les cigarettes électroniques ?

Un e-liquide ayant un rapport 50GV/50PG est recommandé pour la plupart des Starter Kits. Si vous utilisez un e-liquide avec une teneur en GV plus élevée, il y a un risque que la résistance se bouche rapidement. Pour les clearomiseurs à résistance plus large, il est recommandé d'utiliser un e-liquide avec une teneur en GV plus élevée.

 

6. Comment mettre de l'e-liquide dans mon clearomiseur ?

C'est différent pour de nombreux réservoirs. Veuillez lire les instructions dans le manuel de la cigarette électronique ou du clearomiseur. Il est recommandé d'humidifier la résistance avec de l'e-liquide avant la première utilisation. Il est également préférable d'attendre 10 minutes la première fois afin que votre résistance ait le temps d'absorber l'e-liquide.

 

7. Puis-je mélanger différents e-liquides ?C'est tout à fait possible. Veuillez noter qu'en termes de goût, cette option peut se révéler très satisfaisante, mais aussi très décevante. Il est également possible de mélanger différentes teneurs en nicotine. Vous pouvez, par exemple, mélanger un e-liquide de 0mg avec un e-liquide de 6mg. Si vous prenez la même quantité des deux pour les mélanger, vous obtiendrez 3 mg de nicotine.

 

8. Où puis-je stocker au mieux les e-liquides ?

La règle essentielle à respecter pour le stockage des e-liquides est de les garder hors de portée des enfants et/ou des animaux domestiques. De plus, il est recommandé de conserver les liquides dans un endroit sombre à température ambiante.

 

9. Les e-liquides ont-ils une date d'expiration ?

Chaque e-liquide a une date d'expiration. Un liquide reste bon pendant environ 2 ans. Le goût diminuera après un an à 1,5 an. L'e-liquide ne se détériore pas immédiatement après la date d'expiration, mais son utilisation n'est pas recommandée.

 

 

DIY

1. Do-it-yourself. Qu'est-ce que cela signifie ?

Vous avez l'esprit débrouillard : vous aimez fabriquer vos propres e-liquides en mélangeant de la base (un rapport de GV et/ou PG), des arômes (les aromatisants) et de la nicotine en option.

 

2. Qu'est-ce qu'un arôme ?

L'arôme est la saveur que vous ajoutez. Vous pouvez choisir parmi une large gamme de parfums de fruits, mais aussi de tabac et même de desserts.

 

3. Qu'est-ce qu'une « base » ?

C'est le liquide de base utilisé pour fabriquer un e-liquide. Vous pouvez utiliser une base contenant différents taux de GV/PG ou uniquement du GV. La base ne contient aucun arôme et a donc un goût neutre.

 

4. Comment mélanger l'arôme avec la base ?

Pour mélanger les arômes, il est préférable d'utiliser une seringue pour obtenir la bonne dose. Il est recommandé d'utiliser 10 à 20 % d'arôme pour votre propre e-liquide. Après le mélange, il est recommandé de laisser « maturer » votre e-liquide pendant 1 à 2 semaines (« steeping »). Si vous utilisez plus de 20 % d'arômes, vous obtiendrez un « Shake & Vape ».